L’avis de CRYPTOCOFFRE sur les mesures anti-terroristes concernant le Bitcoin

Chaque semaine l’avis de CRYPTOCOFFRE sur l’univers des monnaies numériques est publié dans un article qu’il met à disposition des internautes sur son site.

Depuis quelques années, les crypto-monnaies sont devenues très appréciées pour effectuer le règlement des transactions en ligne. Toutefois, ce n’est pas l’unique utilisation de ces monnaies virtuelles. Elles sont aussi très populaires auprès des investisseurs. Leur plus grande qualité est le fait qu’elles soient complètement décentralisées et ne dépendent pas d’une quelconque autorité. Cependant, cette qualité, tout un chacun peut s’en servir pour divers objectifs. Tel est par exemple le cas du financement du terrorisme ou encore celui de l’évasion fiscale. Au vu de ces faits, l’avis des équipes de CRYPTOCOFFRE est exposé dans ce qui suit.

Le Bitcoin pour le financement du terrorisme, l’avis des experts de CRYPTOCOFFRE

La plus célèbre des crypto-monnaies est sans aucun doute le Bitcoin. Créé il y a maintenant presque dix ans, ce dernier répond à l’idéal libertaire tant recherché par les internautes. En effet, Satoshi Nakamoto, son créateur, a conçu cette monnaie virtuelle de manière à ce qu’elle soit entièrement décentralisée et ne puisse pas être contrôlée par qui que ce soit. Toutefois, selon l’avis de CRYPTOCOFFRE, c’est cette caractéristique qui pousse certaines personnes à profiter du Bitcoin pour financer les activités des terroristes. Face à cela, les autorités européennes ont pris certaines mesures afin de redresser la situation ou tout au moins limiter cette pratique. Pour cela, le renforcement des pouvoirs des cellules de renseignement financier a été adopté. Outre cela, afin de réduire au maximum le risque de financement du terrorisme, l’utilisation des paiements anonymes en ligne devrait être limitée. Aussi, la définition des seuils au-dessus desquels une identification est requise, ont été avancés par les autorités des États concernés.

Le Bitcoin et l’évasion fiscale, l’avis des analystes de CRYPTOCOFFRE

Une autre activité illégale pour laquelle certaines personnes utilisent le Bitcoin est le blanchiment des capitaux. En effet, elles profitent du fait que cette crypto-monnaie ne soit sous aucun contrôle pour effectuer leurs activités malsaines. Ainsi, l’acquisition d’unités de Bitcoin est utilisée par certains pour échapper au paiement d’impôts et diverses taxes. Mais pour lutter contre l’évasion fiscale par l’usage des monnaies numériques, il est nécessaire d’opter pour une extension de l’accessibilité des autorités sur toutes les informations concernant les transactions effectuées. Par ailleurs, plus de contrôle et plus de transparence sont aussi important pour empêcher la pratique d’activités illicites. Toutefois, autoriser plus de contrôle venant des autorités enlève tout son intérêt au Bitcoin.

Si vous projetez d’acquérir et d’utiliser des crypto-monnaies de manière légale, vous pouvez consulter tous les avis des spécialistes de CRYPTOCOFFRE.

Laisser un commentaire